Vue depuis Peret Bel Air

Page mise à jour le 05 Février 2020

PROJET DE PERET BEL AIR et  DAVIGNAC (PUY PERET)

  • Au début des années 2000, un premier projet éolien industriel au Puy de la Blanche (7 éoliennes de 123 m) , souhaité par les municipalités de Davignac, Péret Bel Air et Ambrugeat, prend forme, porté par la Société des Eoliennes du Puy de la Blanche. Une opposition apparaît avec l’association Vents de Corrèze *.

 

  • L’enquête publique est favorable mais les membres de la Commission des Sites, saisie par le Préfet, votent contre à une large majorité : 13 non, 4 oui et une abstention.

 

  • Le Permis de construire 7 éoliennes, demandé en 2004, est refusé par le préfet le 16/05/2006 pour « projet portant atteinte à un secteur à très forts enjeux paysagers ». A l'appui de cette décision, l'avis défavorable de la Commission des Sites, pour un  projet situé au cœur du PNR Millevaches, dans la "zone des sources". Ce refus du préfet provoque de fortes réactions locales.

 

  • Après recours de la Société Eolienne du Puy de la Blanche le 08/07/2006, le TA de Limoges annule les arrêtés de refus du préfet le 29/03/2007 sous motif que si « les éoliennes modifieront l’aspect du paysage, leur implantation n’est pas de nature à porter atteinte aux dits paysages » !  

 

  • Mais, contre toute attente, le Ministère de  l’Ecologie, du Développement et de l’Aménagement Durable  fait appel de ce jugement le 30 mai 2007  et la CAA de Bordeaux, en  lecture du jeudi 22 janvier 2009,  admet l’intervention de l’association Vents de Corrèze*, annule la décision du TA de Limoges du 29 Mars 2007  et rejette la demande de la Société du Puy de la Blanche, validant ainsi la démarche de Vents de Corrèze*.

 

                      Le projet du Puy de la Blanche est abandonné en 2009.

                                     

 Ancien projet (Puy de la Blanche) et nouveau projet (Puy Peret) -extrait résumé non technique-
  • Dès Novembre 2009 la société Parc Eolien du Puy Péret, détenue à 100% par VALECO prend contact avec les élus et envisage un « nouveau » projet, non loin du précédent, le choix se portant sur le Puy Péret, qui culmine à 919 m à l’Est du bourg de Péret Bel Air.

  • Après étude d’impact en 2012, demandes de PC déposées en 2015, une demande d’autorisation d’exploiter est déposée à la Préfecture en  Juillet 2014, puis complétée en janvier 2016. A noter la présence de Circaete Jean-le-Blanc, espèce rare,  sur le Puy de la Peyrière à quelques kilomètres à l'Ouest du site retenu. 

  • La CDNPS donne un avis défavorable en Octobre 2017.

  • Curieusement, un mat de mesure de 120 m n’est dressé qu’en juin 2018…

  • Un recours  est en attente au TA de Limoges avec l'association Vents de Corrèze*, le Préfet ayant produit un mémoire en défense en Février 2019.
     

        Site du Puy Peret - extrait résumé non technique-

*: association Vents de Corrèze, La Sagne d'Ambrugeat, 19250 Meymac

Circaete Jean-le-Blanc

Lu dans la presse

 2014              2018              2018            2018             2018

A SUIVRE...RESTONS VIGILANTS !

Adresse Postale

AGIR POUR LE PLATEAU DES ETANGS

                 6 COUDERT Bas

 19320       CLERGOUX,         FRANCE

Nos coordonnées

T : 06 84 62 72 51

 

© 2018 par

Nathalie Mespoulet

 

  • facebook
  • Twitter Clean
  • w-googleplus